Une vie invisible

Je n'oserais jamais
Te regarder en face
La beauté parfois effraie
J'arrive pas à finir ma glace

Et dans la glace j'ai l'air immense
Immensément con et paumé
Car dans le bruit tu fais silence
Et dans la lumière obscurité

Obscurité que j'ai apprivoisée
Pour si tu le veux bien t'embrasser
Sur la bouche et tout va mal
Enfin le bien, le mal on n'en sait que dalle

Aux détours des saisons
Tu m'avais donné ton prénom
De ceux qui rendent une autre vie possible
Une vie invisible

Si tout est moche ou truc muche
Il y a là, ta toison de Printemps
Qui bourdonne dans la ruche
De mon cerveau délinquant

Aux détours des saisons
Tu m'avais donné ton prénom
Ceux qui rendent une autre vie possible
Une vie invisible
Une vie invisible

Tout va mal